Конспект 10 урока французского языка от Полиглота Дмитрия Петрова


 

Сальвадор Адамо - Tombe la neige (Падает снег)     
                                                               ЧИСЛИТЕЛЬНЫЕ:
                                      Реальный французский с нуля. Считаем до 100. Цифры  
                     Quelle heure est-il? – Сколько времени? Который час? /
   1.  un/ une – один / одна / Demie — половина
                                         Il est deux heures — Сейчас два часа. / Il est deux heures et demie - Сейчас половина третьего.
   2. deux – два / Il est deux heures et demie – Два часа и тридцать минут
   3. trois – три / Àq uelle heure tu vas à la maison? – Во сколько ты идёшь домой? À trois heures – в три часа.
   4. quatre – четыре / 5. cinq – пять / 6. six — шесть / 7. sept — семь / 8. huit — восемь / 9. neuf — девять / 10. dix - десять
11. onze — одиннадцать / 12. douze — двенадцать ( память подсказывает - douze — дюжина)
13. treize – тринадцать   Правильное произношение чисел
14. quatorze – четырнадцать Реальный Французский. Урок 5. Вопросы и цифры
15. quinze– пятнадцать
16. sieze – шестнадцать
17. dix-sept – семнадцать / 18. dix-huit – восемнадцать / 19. dix-neuf – девятнадцать
20. vingt– двадцать
30. trente – тридцать
40. quarante – сорок
50. cinquante – пятьдесят
60. soixante – шестьдесят / 70. soixante-dix– семьдесят
80. quatre-vingt – восемьдесят (80 - то бишь четыре раза по 20) / 90. quatre-vingt-dix – девяносто / 99. quatre-vingt-dix-neuf – девяносто девять
100. cent – сто / 200. deux cents – двести / 300. trois cents – триста
1000. mille – тысяча
                                                                                ДНИ НЕДЕЛИ:
Lundi – понедельник - День Луны
Mardi – вторник - День Марса
Mercredi — среда - День Меркурия
Jeudi — четверг - День Юпитера
Vendredi – пятница - День Венеры
Samedi — суббота - День Сатурна
Dimanche — воскресенье — День Господа
Dimanche je vais visiter mon ami. – В воскресенье я пойду к своему другу. je vais avec toi - я это делаю для тебя / sans lui - без его / sans elle - без её
                                                                                    МЕСЯЦЫ:
                                                             Semaine – неделя / Mois – месяц, месяцы
       Janvier – январь/ Février – февраль / Mars – март /Avril– апрель /Mai – май / Juin – июнь/ Juillet – июль /Août – август / Septembre – сентябрь/
                                               Octobre – октябрь /Novembre – ноябрь / Décembre – декабрь
                                                                        Погода - Сезоны. Месяцы. Дни недели...
                                                                      Lundi matin, le roi, la reine et le p′tit prince
                                                                      Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
                                                                      Comm′ j′étais parti, le p′tit prince a dit :
                                                                      "Puisque c′est ainsi nous reviendrons mardi !"
                                                  Mardi matin, le roi, la reine et le p′tit prince
                                                 Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
                                                 Comm′ j′étais parti, le p′tit prince a dit :
                                                "Puisque c′est ainsi nous reviendrons mercredi !"
Mercredi matin, le roi, la reine et le p′tit prince
Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
Comm′ j′étais parti, le p′tit prince a dit :
"Puisque c′est ainsi nous reviendrons jeudi !"
                           Jeudi matin, le roi, la reine et le p′tit prince
                            Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
                            Comm′ j′étais parti, le p′tit prince a dit :
                            "Puisque c′est ainsi nous reviendrons vendredi !"
           Vendredi matin, le roi, la reine et le p′tit prince
           Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
           Comm′ i′étais parti, le p′tit prince a dit :
           "Puisque c′est ainsi nous reviendrons samedi !"
                                                                           Samedi matin, le roi, la reine et le p′tit prince
                                                                           Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
                                                                           Comm′ j′étais parti, le p′tit prince a dit :
                                                                            "Puisque c′est ainsi nous reviendrons dimanche !"
                                                         Dimanche matin, le roi, la reine et le p′tit prince
                                                         Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
                                                        Comm′ j′n′étais pas là, le p′tit prince se vexa :
                                                         "Puisque c′est comme ça nous ne reviendrons pas !"...

                                Pour-cent – процент /Pour – для /centpour-cent – 100% (сто процентов)
    1991. Mille neuf cents quatre - vingt onze – тысяча девятьсот девяносто первый / 2012. Deux milles douze – две тысячи двенадцать
J’ai vingt ans – мне двадцать лет / J’ai trente ans – мне тридцать лет
Il a trente-cinque ans – ему тридцать пять лет / Elle a quarante ans – ей сорок лет
                    Anniversaire – день рождения, годовщина / Bon anniversaire! – С днём рождения!
Le premier juin – первое июня / Le deux juin – второе июня
âge – возраст / Quel âge as tu? – Сколько тебе лет? / Quel âge vous avez? – Сколько Вам лет?
                                                                       ГЛАГОЛЫ:
Prendre - брать / Comprendre - понимать
Je prends – я беру / Je com prends – я понимаю
Tu prends – ты берешь
Il / Elle prend – он/ она берет
Nous pren ons — мы берем
Vous prenez — вы берете
Ils / Elles pren nent - они берут
J’ai pris – я взял
J’ai com pris – я понял
Apprendre - учить, изучать, обучать
J’ai appris – я выучил
Reconnaître – узнавать
Tu me com prends? – Ты меня понимаешь? / Je te com prends. – Я тебя понимаю. / Com prends-moi! – Пойми меня!
J’apprends le français – Я изучаю французский
Hôpital – больница / à l’hôpital - в больницу
                     à + le = au:
                     Je vais au cinema — Я иду в кино
                     Je vais au restaurant — Я иду в ресторан
                     Je vais au magasin — Я иду в магазин
                   Je vais a à la maison — Я иду домой
Jeune fille – девушка
    Nouveau / Nouvelle – новый/ новая / Nouvelle – новелла / De nouveau – снова
           Chaque – каждый / Chaque jour – каждый день / Premier/ première – первый/ первая / Premier jour – первый день
           Dernier / dernière – последний/ последняя / Dernier jour – последний день / Rècemment – в последнее время, недавно
    La fois — раз / La derni ère fois – последний раз / La premiè re fois – первый раз / Combien de fois? – Сколько раз?
J’ai pris un café — Я выпил кофе
                                                                                            ПРИЛАГАТЕЛЬНЫЕ:
Froid/ froide – холодный / холодная //  Chaud/ chaude – горячий / горячая //  Heut/ heute – высокий / высокая // Bas/ basse - низкий / низкая
                                                                                        Сравнительная форма:
Plus – более / Plus froid – холоднее / Plus chaud – теплее / Plus heut – выше / Plus bass - ниже
Plus intéressant - интереснее / Plus jeune – моложе / Bon / bonne –хороший/ хорошая / Meilleur / meilleure — лучше (м.р.)/ лучше (ж.р.)
                                                                                                Наречия:
Bien – хорошо / Mieux – лучше / Que – чем
Cette maison est plus grande que l’autre – Этот дом больше, чем другой. / Elle est plus jeune que toi – Она моложе, чем ты.

 Fernand Braudel

 Civilisation matérielle, économie et capitalisme

      Le tableau de Brueghel sert de couverture au premier tome de Civilisation matérielle…. Lucien Febvre avait demandé à Fernand Braudel de s′atteler à une histoire matérielle de l′occident, en 1952.
      Le travail prend une ampleur insoupçonnée, et il fait paraître le premier volume en 1967, mais il faut attendre 1979 pour que l′édition définitive de Civilisation matérielle, économie et capitalisme – XVe et XVIIIe siècles paraisse enfin. Cette œuvre constitue le second travail de grande ampleur de Braudel, avec la Méditerranée… (avec qui il partage sa très longue gestation).
Il fait jouer à plein son concept de longue durée et traite du monde dans son ensemble pour donner finalement une image de la dynamique du capitalisme. L′œuvre est divisée en trois volumes, trois étages à travers lesquels il perçoit la vie matérielle d′une part, l′économie ensuite et le capitalisme dans son ensemble, enfin.
     1 - Les structures du quotidien : Ce premier volume analyse la civilisation matérielle, à l′échelle mondiale, de façon systématique. Après une analyse sur le nombre d′hommes et son évolution, il traite de la nourriture, l′essentiel d′abord le superflu ensuite. Suivent des chapitres sur l′habillement, le logement, les énergies. Il brosse le tableau d′une économie « au ras du sol », au-dessous du marché (tout ce qui ne rentre pas dans le marché, un soubassement de l′économie). Ce volume est comme un vaste « inventaire » matériel du monde avant le bouleversement qu′a été la Révolution industrielle. La longue durée permet d′observer que cette civilisation matérielle, bien que connaissant de nombreuses évolutions obéit grosso modo aux mêmes lois depuis le Néolithique.
      2 - Les jeux de l′échange : En étudiant les règles communes des échanges et en cherchant l′ensemble de ces jeux (du troc le plus simple au capitalisme le plus sophistiqué), Braudel, non seulement a une vision de l′interpénétration de ses étagements, mais a aussi une vision du capitalisme naissant. Dans sa proposition de lecture globale du monde, il voit le capitalisme se couler dans des inégalités déjà existantes et nous propose également une grammaire décryptant ces échanges. Voyant le marché comme un état de nature, situé entre la production et la consommation, il voit une vraie complémentarité entre économie de marché et capitalisme. Il affirme qu′il est…
« pleinement d′accord avec Galbraith et avec Lénine, à cette différence près cependant que la distinction sectorielle entre ce que j′appelle, moi « économie » (ou économie de marché) et « capitalisme » ne me paraît pas un trait nouveau, mais une constante de l′Europe, dès le Moyen Âge. À cette autre différence près aussi qu′il faut ajouter au modèle préindustriel un troisième secteur – le rez-de-chaussée de la non-économie, sorte de terreau où le marché pousse ses racines, mais sans le saisir dans sa masse. Ce rez-de-chaussée reste énorme. Au-dessus de lui, la zone par excellence de l′économie de marché multiplie les liaisons à l′horizontale entre les divers marchés ; un certain automatisme y lie d′ordinaire offre, demande et prix. Enfin à côté, ou mieux au-dessus de cette nappe, la zone du contre-marché est le règne de la débrouille et du droit du plus fort. C′est là que se situe par excellence le domaine du capitaliste – hier comme aujourd′hui, avant comme après la Révolution industrielle. » — Braudel, Civilisation matérielle…, 1979, p. 197
Contrairement aux marxistes, il ne voit pas la lutte des classes comme le cadre du mouvement social, mais comme une de ses parties intégrantes.
3 - Le temps du monde : Ce dernier volume est pour lui l′occasion d′avancer que le développement du capitalisme n′est pas possible sans l′action d′un marché mondial (c′est Braudel qui introduit la notion d′ « économie-monde », où l′économie est un monde en soi). Ce développement se fait suivant des pôles (où le capitalisme est très développé dans un « centre », comme une ville-état, qui influence les régions voisines, mais en laissant de côté d′énormes marges extérieures). Ces pôles ont été, suivant la chronologie, Gènes et Venise, puis Anvers, Amsterdam ; Londres et l′Angleterre… Cela permet à Braudel de replacer ses observations dans l′espace, mais également dans le temps (avec le passage des villes-état aux marchés nationaux).
Civilisation matérielle… est donc une révolution de perspective, un apport majeur à la compréhension du capitalisme (comme avaient été en leur temps les travaux d′Adam Smith et Karl Marx), qui connut un grand succès en librairie, en France mais également aux États-Unis (l′ouvrage a été traduit en de nombreuses versions).






Рейтинг работы: 0
Количество рецензий: 0
Количество сообщений: 0
Количество просмотров: 55
© 10.11.2018 Полёт Орла
Свидетельство о публикации: izba-2018-2409950

Рубрика произведения: Проза -> Другое











1