Oups...


          Il était une fois une huître qui s′appelait Ea. Tout le monde autour admirait sa beauté la rassurant que sa petite taille ne faisait qu′à rajouter à son charme. Ses soeurs étaient persuadées qu′à l′intérieure elle devait avoir une perle très rare puisque pour une rêveuse si gentille et timide ce n′était pas possible autrement. Ses parents lui disaient à ne montrer ce trésor qu′au meilleur des meilleurs, c′est à dire à celui que son cœur choisirait un jour.
          La petite huître les écoutaient heureuse et confuse de tant de compliments. De légers éclats roses vifs parcouraient le tendre nacré de son dos attirant de plus en plus de prétendants qui soupiraient à ses côtés. Leur nombre évoquait la jalousie docile de ses copines mais ne l′impressionnait pas pour autant elle-même. Non, Ea ne se donnait pas des airs. Ils ne l′intéressaient pas, c′est tout.

Le temps coulait s′infiltrant entre les grains du fond marin calme et sableux.

           Et voilà un jour, après une violente tempête qui perturba le rythme mesuré de leur profondeur paisible, une énorme huître extraordinaire se posa devant les habitants ébahis de la lagune. Le nouveau venu scintillait de toutes les couleurs semant la pagaille dans les rangs des concurrents mâles et l′émerveillement dans ceux des "females" locales. Ea regardait l′inconnu sans pouvoir détacher ses yeux, incapable de bouger pour l′approcher. Ses copines plus agiles le firent à sa place entourant le beau en une seconde. Lon se montra très sociable et bavard, racontant sans arrêt des histoires incroyables sur ses voyages à travers l′océan et les endroits magnifiques qu′il avait pus voir. "Ah-ah!", - s′exclamait son public attentif. "Continue! Parle encore!"
Une toile invisible se créa entre Ea et Lon. Comme tissée des algues les plus fines. Celles que la petite huitre adorait voir former de jolies courbes après le passage d′une flopée de poissons pressés. Transparents presque au début ses fils se transformaient au fur et à mesure en cordes rigides. Elles l′emprisonnaient dans l′attente de quelque chose encore plus intense et formidable que l′euphorie qu′elle ressentait. "Amoureuse... enfin!" - constata le petit cheval de mer, son ami fidèle et joyeux. On n′entendait guère la voix douce et agréable de Ea résonnant si souvent avant en mélodie rieuse contre les pierres de la lagune. Elle se tenait toujours à l′écart écoutant le speaker inlassable. Ce qui lui arriva était trop évident pour que personne ne s′en aperçoive. Tout le monde trouvait son état tout à fait naturel et normal. Lon n′y resta pas non plus indifférent au sujet si intéressant et fit un soir de sorte de se retrouver en tête à tête avec elle. Il "fontainait" comme d′habitude des phrases longues et pathétiques faisant des zigzags devant son auditrice taciturne. Mais la petite huître n′entendait plus rien. Tout changea pour elle en un instant précieux et aigu. Le fond sableux devint rouge-violet et les algues se colorièrent en orange doré... Si lourde maintenant après la couture minutieuse de ses rêves la toile d′amour couvrit Ea toute entière. Elle l′écrasait presque empêchant de respirer. La petite huitre distinguait à peine l′orateur préoccupé par son propre discours.
             Depuis ils se voyaient tous les soirs laissés gentiment à deux par d′autres habitants compréhensifs. La loquacité de Lon ne fascinait plus la petite huître. Ea pensait souvent suivant des yeux les mouvements de sa bouche qu′elle voulait embrasser: "Cela sert à quoi de parler autant?" Mais continuait à l′écouter sans interrompre. C′était déjà si bien de le sentir tout près.
Mais un de ces soirs elle décida que le moment le plus important de sa vie était venu et elle devait le partager avec celui que son cœur avait choisi. Ea ouvrit en grand sa coquille montrant une perle magnifique d′un bleu étincelant et demanda Lon de faire pareil. Il n′y arrivait pas pendant un long moment balbutiant quelque chose d′indéchiffrable, toute sa volubilité envolée d′un seul coup. Et quand son énorme coquille céda avec un léger craquement, Ea vit à l′intérieur une petite boule d′un mat blanchâtre perdue tout au fond de son amour en panique.





Рейтинг работы: 0
Количество рецензий: 0
Количество сообщений: 0
Количество просмотров: 59
© 08.10.2017 Елена Реймс

Рубрика произведения: Проза -> Миниатюра
Оценки: отлично 0, интересно 0, не заинтересовало 0
Сказали спасибо: 1 автор












1